L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après avoir effectué une visite au Sénégal

Attaf confirme la solidité des liens entre les deux pays

La visite effectuée par Ahmed Attaf au Sénégal s’est conclue par la décision des deux États à travailler côte à côte et d’une manière solidaire.

Les relations algéro-sénégalaises connaissent des développements notables en matière de coopération diplomatique. L'audience accordée au ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ahmed Attaf, en fin de semaine à Dakar, par le président de la République fraîchement élu du Sénégal, M. Bassirou Diomaye Faye, renseigne sur les liens qui unissent les deux pays africains qui partagent les mêmes enjeux politiques et géostratégiques au niveau du continent. Le ministre des Affaires étrangères, Ahmed Attaf, a remis une lettre du président de la République, Abdelmadjid Tebboune en rappelant «la disponibilité du président de la République à travailler avec lui pour imprimer une nouvelle dynamique dans les relations algéro-sénégalaises», lit-on dans le communiqué. Le communiqué indique qu' «il a été examiné les voies et moyens de promouvoir les relations historiques qui lient l'Algérie et le Sénégal à de futurs horizons qui consolident la volonté des deux Présidents pour l'approfondissement de la coopération et la compréhension au mieux des intérêts des deux pays et des deux peuples frères», et d'ajouter «‘'Les derniers développements dans la région sahélo-saharienne et les perspectives de parvenir à des solutions pacifiques aux crises qui menacent la paix, la sécurité et la stabilité dans cet espace», rappelle-t-on. Dans le même sens, le président du Sénégal Bassirou Diomaye Faye a chargé le ministre Ahmed Attaf de «transmettre ses salutations et sa considération au président de la République M. Abdelmadjid Tebboune, exprimant son souhait de le rencontrer et de travailler avec lui pour concrétiser leur volonté commune pour le développement des relations bilatérales et la concrétisation de leur engagement réciproque vis-à-vis des questions de paix et de développement au niveau régional», précise le communiqué. Ahmed Attaf a coprésidé une séance de travail avec son homologue sénégalaise, Mme Yassine Fall. Pour rappel, le communiqué a précisé que «la concertation et à la coordination autour de plusieurs questions liées aux relations bilatérales et aux perspectives de leur élargissement pour englober de nouveaux domaines mutuellement bénéfiques», et d'ajouter «la séance a examiné les derniers développements au plan continental, en prévision des prochaines échéances au niveau de l'Union africaine (UA)», a-t-on affirmé. Le ministre des Affaires étrangères, Ahmed Attaf? a rappelé les défis de la coopération bilatérale et les enjeux qui caractérisent la région en général. Dans ce sens, le ministre Attaf a déclaré que «le président de la République Abdelmadjid Tebboune est personnellement attentif à la qualité des relations algéro-sénégalaises», en affirmant que «le président Abdelmadjid Tebboune est également attentif à l'impératif d'une concertation politique soutenue, régulière et permanente entre nos deux pays, tant que les défis auxquels ils sont confrontés sont les mêmes dans toutes leurs aires d'appartenance commune», rappelle le communiqué. Le ministre Ahmed Attaf a expliqué que «dans l'accomplissement de la grande destinée de votre grand pays, une nouvelle ère est en train de s'ouvrir. Compte tenu de l'histoire de nos deux pays, compte tenu des relations particulières qu'ils ont pu tisser et entretenir entre eux, en dépit parfois des épreuves et des adversités, et compte tenu, enfin, des aspirations et des ambitions communes qu'ils nourrissent, l'Algérie a à coeur d'être aux côtés du Sénégal à un moment où il entame l'écriture d'une nouvelle page de son histoire multiséculaire», a affirmé Ahmed Attaf. La visité effectuée par Ahmed Attaf au Sénégal s'est conclue par la décision des deux Etats à travailler côte à côte d'une manière solidaire en rappelant que «l'Algérie entend aussi être aux côtés du Sénégal dans cette phase à travers une plus grande mobilisation de nos ressources pour la concertation politique, eu égard aux nombreux défis qui s'imposent à nous dans cette aire d'appartenance commune, la région sahélo-saharienne qui connaît une montée des périls ayant pour noms: le terrorisme, la criminalité internationale organisée, la traite des êtres humains, les reculs économiques autant que sociaux et des instabilités politiques récurrentes», a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ahmed Attaf.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours