L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

À la veille du 7ème Forum des pays exportateurs de gaz

Alger brille de mille feux

Les habits traditionnels algériens étaient à l'honneur des festivités culturelles et folkloriques.

La commune d’Alger-Centre, la vitrine du pays, brille de mille feux. Une ambiance de fête règne, en effet, depuis la matinée d’avant-hier, au cœur de la capitale du pays. La somptueuse esplanade de la Grande poste d’Alger, a ouvert grand ses bras aux Algérois et à ceux de passage à la capitale, pour accueillir des festivités pas comme les autres. «Nous avons concocté un riche programme de festivités, dans le but de faire connaître nos traditions aux invités du pays, à l’occasion du 7ème Sommet des pays exportateurs de gaz», a martelé Mahdia Benghalia, le président de l’A.P.C d’Alger-Centre. Cette élue locale, femme de terrain, était là, au marché du sous-sol de l’esplanade de la somptueuse placette qui abrite une foire comprenant l’artisanat, le vide-grenier, les produits traditionnels de différentes régions du pays. Nous l’avons, en effet, rencontrée lors de sa visite effectuée sur place, où elle a veillé à la réussite de cet événement qui a permis de rassembler dans la convivialité des centaines, voire des milliers de citoyens algériens. Ces derniers n’étaient pas les seuls à venir contempler des habits traditionnels provenant de 19 wilayas du pays précisément. Tel que nous l’avons constaté sur place, un couple chinois, un groupe de touristes français, des Italiens, des Espagnols ainsi que des visiteurs de différentes nationalités se sont intéressés aux symboliques des motifs et aux couleurs des produits de l’artisanat exhibés dans ledit soul-sol. Les stars de ce « show » étaient le karakou, les robes kabyle, chaouie, targuie et autres vêtements qui ne peuvent passer inaperçus, comme la luxueuse « Chedda » tlemcenienne inscrite au patrimoine culture immatériel de l’humanité de l’Unesco. Les rythmes et danses folkloriques d’Algérie ont fait vibrer le cœur d’Alger, dans une atmosphère adoucie, où tout était agréable, en raison du retour des rayons du soleil. Il était presque impossible pour certains spectateurs présents de résister aux tempos incitateurs des différents musiques traditionnelles algériennes menées tambour battant. Le spectacle s’est poursuivi jusqu’à une heure tardive de la soirée et a laissé place à une ambiance bon enfant à Alger. En fait, pour ceux qui ont raté les bons moments de convivialité des festivités ayant marqué la journée de jeudi dernier, celle-ci n’est que la première. Le spectacle se poursuivra jusqu’au 3 mars, comme affirmé par madame le maire. Par ailleurs, il y a lieu de noter qu’un second rush des visiteurs a été également perçu du coté de Bab El Oued, plus précisément au Centre des arts et de la culture au palais des Rias al Bahr. Le Bastion 23 a, en effet, abrité une exposition inédite. « Notre patrimoine, richesse d’une nation et identité d’un peuple, a été le thème phare de ce rendez-vous ayant réuni les citoyens autour de la richesse et de la diversité des habits traditionnels algériens. Cette manifestation, qui se poursuivra jusqu’au 10 mars prochain, a-t-on appris des organisateurs. Elle est aussi organisée dans le cadre d’un programme spécial qui coïncide avec la tenue en Algérie, du 7e Forum des chefs d’Etat et de gouvernement des pays exportateurs du gaz (Gecf), prévu à Alger du 29 février au 2 mars.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours