L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Réagissant à la rencontre Tebboune-partis

Goudjil salue «la pratique démocratique du Président»

Le président du Conseil de la nation souligne la «politique de la main tendue» du président Tebboune.

La rencontre du président de la République avec les chefs de partis politiques représentés aux Assemblées élues incarne «l'essence de la pratique démocratique et de la Constitution de novembre 2020, qui donne la chance à tous les Algériens de contribuer à l'édification de leur pays», a estimé le président du Conseil de la nation. Salah Goudjil, qui s'exprimait, ce jeudi, lors d'une séance plénière consacrée aux questions orales au Conseil de la nation, a salué l'initiative présidentielle. Pour le deuxième personnage de l'État, cette démarche est inédite dans les annales de la République. Elle a pour principale conséquence, celle de renforcer le front intérieur, a tenu à souligner Salah Goudjil.
Le président du Conseil de la nation fonde son soutien à cette nouvelle pratique politique, sur la base d'une appréciation de sa part qui renvoie au fait que cette rencontre «participe de la politique de la main tendue annoncée par le président de la République après son élection en 2019». Salah Goudjil n'omet de faire ressortir cet détail important dans l'oeuvre du président Tebboune. Il faut dire que le chef de l'État n'est pas parti d'une posture idéologique ou strictement technocratique. Dans sa démarche, il a fait en sorte à éviter scrupuleusement les extrêmes d'un côté comme de l'autre. Le président du Conseil de la nation souligne l'attitude rassembleuse de Abdelmadjid Tebboune, en relevant que la «politique de la main tendue» s'est concrétisée «par une série de rencontres et de consultations avec les chefs de partis dans le cadre du dialogue responsable visant à conforter la place de l'Algérie». Le propos n'a donc jamais été de favoriser un courant idéologique sur un autre, mais d'afficher prioritairement l'intérêt supérieur de la nation.
C'est cette attitude qui a permis le rassemblement de toutes les sensibilités politiques autour du chef de l'État. Il y a, dans le succès de cette rencontre qui, en appellera sans doute d'autres, un gage de stabilité politique. Mais aussi un net recul de la vision du boycott et de la politique de la chaise vide. Cette victoire historique de la République amène le président du Conseil de la nation a, souhaité une forte participation à la prochaine présidentielle. Elle est manifestement importante, note le deuxième personnage de l'État. Elle servira aussi et surtout à «envoyer un message fort aux ennemis à l'étranger», explique Salah Goudjil, non sans omettre de mettre en évidence «le rôle crucial de l'élément humain dans le processus d'édification et dans le soutien aux réalisations de l'Algérie dans les différents secteurs».
Cela pour la rencontre Président-partis et son impact sur le renforcement du front intérieur. Concernant la politique étrangère, le président du Conseil de la nation a réitéré la force de l'Algérie à travers ses «positions constantes en faveur des causes justes, en tête desquelles la cause palestinienne». Le Moudjahid qui sait ce que combattre pour la liberté de son pays veut dire, affiche clairement sa fierté pour «les efforts déployés par l'Algérie pour l'admission de la Palestine comme État membre de plein droit des Nations unies». L'entrée de l'Algérie dans le temple de la communauté internationale a pu se faire grâce au soutien de pays amis. La Palestine doit, elle aussi, jouir de cet honneur. Et pour ce faire, l'Algérie n'a eu de cesse de militer pour cet objectif. Salah Goudjil a souligné dans son allocution, les premières années de l'indépendance de l'Algérie qui l'ont confrontée à des défis majeurs. En ces temps- là et jusqu'à aujourd'hui «le rôle joué par l'Armée nationale populaire, digne héritière de l'Armée de Libération nationale». Le président du Conseil de la nation a souligné que «les défis actuels exigent la même volonté et la même détermination qu'à l'époque» et l'engagement de tout un chacun pour «transmettre le message aux générations futures». 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours