L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Financement de 15.000 logements

L’Aadl et le Cpa signent…

Il s’agit là de la nouvelle formule de financement des programmes de logements publics, en dehors des budgets alloués, traditionnellement, par le trésor public.

Une cérémonie de signature d'une convention pour le financement de la réalisation d'un projet d'habitat de 15 000 logements de type location-vente (Aadl), devra avoir lieu aujourd'hui, selon les propos du ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi. Répondant, jeudi, aux questions des députés lors d'une séance plénière à l'Assemblée populaire nationale, consacrée aux questions orales, le ministre a précisé que cette convention concernera l'Agence nationale pour l'amélioration et le développement du logement (Aadl) et le Crédit populaire d'Algérie (CPA), autour du financement d'un nouveau quota de 15 000 logements dans le cadre du programme location-vente. Il s'agit là de la nouvelle formule de financement des programmes de logements publics, en dehors des budgets alloués, traditionnellement, par le Trésor public. Poursuivant sa réponse aux questions des élus du peuple, le premier responsable du secteur de l'habitat a rapporté que «l'ordre chronologique d'inscription» primera dans les décisions de pré-affectation. Le ministre a, par ailleurs, laissé entendre l'existence de difficultés quant à la disponibilité des assiettes de terrain pour le lancement des projets de logements publics, dans différentes wilayas du pays, ce qui serait susceptible de donner lieu à des retards dans la livraison des projets de réalisation de certains programmes de logements. À ce sujet, Belaribi évoquera «la préoccupation relative au reclassement des terres agricoles pour la réalisation de projets à utilité publique, qui a été prise en considération, lors des différentes réunions interministérielles, conjointement avec les secteurs de l'intérieur, de l'agriculture, de l'habitat et des finances», dira-t-il en guise de réponse à un cas soulevé par un député de Mila. Pour le ministre de l'Habitat, ce travail de traiter intersectoriel a «permis de solutionner plusieurs dossiers dans plusieurs wilayas, afin d'accélérer les procédures de reclassement des terrains agricoles, notamment ceux destinés à abriter des projets de réalisation de logements ou d'équipements publics». Il fera état de la mise en place d'«une commission présidée par le wali, qui aura à charge de traiter les dossiers et trancher suivant les constats, et ce conformément aux procédures d'usage, afin de permettre le parachèvement des projets de développement», dira-t-il, faisant référence à l'instruction interministérielle n°2 de septembre 2021 relative aux conditions de régularisation du foncier. À la question d'un autre député, Belaribi rappellera que les prix des logements sont toujours régis par les dispositions de l'instruction ministérielle de 2017, toujours en vigueur. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours