L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Centre anticancer d'Amizour

Lancement imminent des travaux

Entamer rapidement les travaux et réduire les délais de réalisation, telles ont été les instructions données à Cosider, l'entreprise chargée de la réalisation de ce projet.

Une réunion a été tenue, avant-hier, au siège de la wilaya, spécialement, pour discuter du projet de réalisation du Centre anticancer d'Amizour, dont le lancement des travaux n'a pas encore été donné. Bien que l'entreprise nationale Cosider, chargée de la réalisation de cette nouvelle infrastructure sanitaire, ait déjà abordé les travaux de terrassement, d'aménagement et d'installation de sa base de vie, ainsi que la mise en place d'une centrale à béton, le démarrage effectif de l'oeuvre tarde. D'où cette importance réunion qui a été organisée avec les différents intervenants, spécialement pour lever toutes les contraintes qui retardent le lancement des travaux de réalisation de ce Centre anticancer, tant attendu par les malades.
Ce projet, appelé à mettre fin aux souffrances des personnes atteintes de cancer, notamment les déplacements vers les CHU limitrophes, pour des soins, a été au centre des préoccupations du nouveau chef de l'exécutif de wilaya qui a saisi l'occasion pour donner des instructions à ce sujet. Il a exigé entre autres de l'entreprise Cosider, d'entamer rapidement les travaux et de réduire les délais de réalisation. Inscrit en 2008, cet important projet a été d'abord gelé, tout comme l'infrastructure du CHU. Une décision découlant de la nouvelle politique d'austérité, instaurée par le gouvernement à la faveur de la baisse des prix du pétrole, constatée ces dernières années. Devant une demande sociale importante, les autorités de la wilaya de Béjaïa n'ont cessé de presser les pouvoirs publics sur l'impératif de mener à bout ce projet. Celui-ci avait alors été débloqué en 2018. Cette infrastructure accueillera les malades dans un espace comprenant 140 lits. Le choix du terrain pour son implantation a été fait à la sortie de la ville d'Amizour, avec une entrée débouchant sur la route reliant Amizour à El Kseur. Le CAC d'Amizour comprendra trois principaux blocs dédiés, respectivement à l'administration, la radiothérapie, la médecine nucléaire et la chirurgie. Ce CAC sera également équipé de trois salles d'opération en plus d'une unité de greffe de moelle osseuse, il est prévu également la réalisation, dans le cadre de ce projet, de deux bâtisses pour les besoins de l'hospitalisation, l'une réservée à l'oncologie pédiatrique et l'autre à l'oncologie adulte, qui fera office d'hôpital de jour.
À la faveur de cette réunion, on peut aisément parler de la concrétisation de ce projet qui a connu des oppositions, lesquelles ont provoqué un retard de presque trois années pour le lancement des travaux de réalisation. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours