L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Industrie pharmaceutique

Le CoronaVac mis sur le marché

Avec une capacité de production de 96 millions de doses de vaccins par an, le plan de charge du groupe Saidal s’adaptera aux besoins nationaux et aux opportunités d’exportation.

Chose promise, chose due. L'industrie pharmaceutique algérienne vient de réaliser une prouesse. Dans un communiqué, le ministère de l'Industrie pharmaceutique a annoncé, jeudi, la commercialisation du vaccin anti-Covid19, Made in Algeria, fabriqué à Constantine. Il s'agit du CoronaVac, produit par le groupe pharmaceutique public Saidal, en collaboration avec les laboratoires chinois Sinovac. De bon augure pour l'industrie pharmaceutique algérienne. Une bonne nouvelle dans ce contexte sanitaire inquiétant. Un vaccin qui tombe à pic. Le département de Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed précise que c'est « dans le cadre de la résurgence de la pandémie de Covid-19 et des dispositions prises par le ministère de l'Industrie pharmaceutique» qu'intervient «la commercialisation du vaccin CoronaVac», suite à l'obtention de la décision d'enregistrement, le 30 décembre 2021. Une décision prise après la validation des différents contrôles relatifs à l'efficacité et l'innocuité du vaccin effectués par l'Agence nationale des produits pharmaceutiques et le partenaire chinois, précise le ministère. Selon le communiqué, le groupe Saidal a une capacité de production de 96 millions de doses de vaccins par an, soulignant que «le plan de charge de l'unité de Constantine de Saidal s'adaptera aux besoins nationaux, selon le rythme de la campagne de vaccination, et Internationaux» et, notamment «les opportunités d'exportation». Pour son projet d'exportation, le groupe Saidal peut compter sur le soutien et l'accompagnement des pouvoirs publics». « Le groupe Saidal est soutenu et accompagné par le ministère de l'Industrie pharmaceutique en collaboration avec les ministères des Finances et des Affaires étrangères», affirme le communiqué. Pour ce faire, des réunions sont tenues afin de faire bénéficier le groupe Saidal de toutes «les facilités» et «les opportunités» pour «tirer profit des financements accordés par les institutions financières internationales, en leur qualité de bailleurs de fonds, aux pays en difficulté, en vue d'acquérir des vaccins anti-Covid- 19», précise le document. La production du vaccin anti- Covid, lancée le 29 septembre dernier, est un choix stratégique de l'état expliqué par les multiples bienfaits, tant sanitaires qu'économiques qu'offre ce projet d'envergure, notamment le transfert de technologie, les économies de devises, l'assurance de la disponibilité du vaccin, la capacité de couvrir la demande nationale, outre les perspectives d'exportation vers les pays africains. En effet, le lancement de la production du vaccin CoronaVac, en un temps record, présage des lendemains meilleurs pour l'industrie pharmaceutique en Algérie. Une manière de rompre avec l'importation de vaccins. En effet, le partenaire chinois Sinovac a fait part de la disposition de son groupe à travailler avec la partie algérienne pour la fabrication d'autres types de vaccins en Algérie. Lors de sa dernière visite en Algérie, le directeur général de Sinovac a fait part de la disponibilité de son entreprise à travailler avec la partie algérienne pour la fabrication de nouveaux vaccins «made in Algeria».
«Les Laboratoires pharmaceutiques chinois (Sinovac) souhaitent élargir les perspectives de partenariat avec l'Algérie pour produire différents types de vaccins», a affirmé Gao Qiang.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours