L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Annaba

Le MSP affiche ses ambitions

Gouverner le maximum de communes et l'Assemblée populaire de wilaya d'Annaba. Telle est l'ambition d'Abderrazak Makri, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), qui a animé ce vendredi, un meeting, au théâtre régional d'Annaba. La couleur est affichée. Cette détermination, selon le président du MSP, est motivée par le classement de sa formation, lors des législatives écoulées. C'est pourquoi, il est important pour le MSP, selon son président, d'avoir une large représentativité dans les prochaines Assemblées à Annaba (APC et APW). Une ambition conjuguée aux capacités des candidats à Annaba du parti, selon le président du MSP. « Il est important que le parti soit à la tête de l'APW, du fait qu'il est la première force politique dans la wilaya comme le montrent les dernières législatives» a-t-il argué, soulignant qu'une telle alternative «permettra aux élus du parti de travailler en complémentarité et en synergie pour réaliser une véritable dynamique de développement». Selon l'orateur, être à la tête des plus importantes communes permettra au MSP de démonter ses capacités de gestion, de prospérité et de développement. Tempérant ses propos, Abderrazak Makri soulignera qu'une telle mission se fera en coordination et en concertation avec les différentes autorités. Pour Abderrazak Makri, tout développement consiste en la «concrétisation des programmes de développement et repose sur le principe de la bonne gouvernance.» Jouant la carte nationaliste, le locuteur dira que son Mouvement puise ses référents dans la déclaration du 1er Novembre. Rappelant les enjeux de la gestion à tous les niveaux, il a estimé que les défis sont multiples et énormes «pour assurer un développement réel» ajoutant que le MSP demeure attaché à la nécessité de lutter contre la corruption, consolider la bonne gouvernance et l'Etat de droit. À cet égard, le chef du MSP a appelé l'ensemble des instances et autorités du pays à s'entraider en faveur des intérêts du peuple, au lieu de créer les différends qui ne font que freiner le processus de développement. Un développement devant profiter à tous les Algériens. «On veut que notre Etat soit un Etat démocratique avec une société stable, épanouie et développée», a conclu Abderrazak Makri.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours