L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Il l'a confirmé lors de sa dernière réunion de son comité central

Le PT participera aux locales

Celui qui connaît le Parti des travailleurs et ses positions par rapport à la souveraineté nationale et la défense de la nation, comprendra que ce parti est en osmose avec sa ligne politique et idéologique qui l'encadre et l'oriente.

Le Parti des travailleurs (PT) casse avec la position de boycott des élections et revient à l'idée de la participation aux joutes électorales après son absence aux présidentielle et législatives anticipées.
C'est une décision que les observateurs de la scène politique n'attendaient pas au vu des prises de position précédentes où la secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune en l'occurrence, avait opté pour une démarche aux antipodes du processus politique en cours depuis le départ du président déchu.
Le Parti des travailleurs a énuméré les raisons qui ont motivé ce changement de position en précisant que «A la suite de la discussion générale et dans ce cadre, le comité central a ouvert le débat sur la convocation du corps électoral pour les élections locales.
Un débat sérieux, profond, responsable et serein s'en est suivi, tenant compte de la dangerosité de la situation générale, des priorités et souffrances de la majorité du peuple. Mais aussi de la fermeture et la répression politiques en voie de durcissement à travers des projets de textes législatifs qui sont soumis à l'APN, qui légalisent la régression sur le terrain des libertés fondamentales», précise-t-on. Celui qui connaît le Parti des travailleurs et ses positions par rapport à la souveraineté nationale et la défense de la nation comprendra que ce parti est en osmose avec sa ligne politique et idéologique qui l'encadre et l'oriente. À ce propos, le comité central a entériné la décision de la participation aux élections locales prochaines en soulignant que «le comité central considère que le cours politique, économique et social régressif, pose la nécessité vitale que s'organisent la résistance et la mobilisation des travailleurs, jeunes et larges couches en défense des acquis et réalisations de l'indépendance nationale,contre les menacés de liquidation et donc en défense de la nation.
Le comité central a constaté à la fin de ses travaux que jamais discussion autour de la participation ou non à un scrutin n'a pris une telle forme, traduisant la complexité de la situation», mentionne-t-on.Les raisons avancées par le PT font paraître la relation intrinsèque entre le parti en tant qu' instrument politique et la défense de la nation. Dans ce registre, le PT a justifié cette position en précisant que «bien évidemment, les intérêts du Parti étaient aussi au centre des débats en rapport avec le rétrécissement étouffant du champ de l'expression politique et médiatique, de l'exercice de la politique, des menaces qui pèsent sur le multipartisme combinées avec la responsabilité du parti quant à l'aide politique qu'il doit apporter à la majorité dans sa mobilisation en défense des conditions de sa survie et donc les bases matérielles de la nation», souligne-t-on. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours