L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ouest du pays

Les sapeurs-pompiers très sollicités

Les voyageurs ont quitté en catastrophe le train dont l’un des wagons a pris feu au niveau de son système de freinage.

Deux blessés ont été enregistrés dans le brasier qui s'est déclenché, en fin de semaine, dans une habitation de premier niveau d'un immeuble de quatre étages situé dans le quartier Haï Essalem, à Oran. Les deux victimes, âgées respectivement de 26 et 36 ans, ont été retirées saines et sauves des flammes avant qu'elles ne soient évacuées en urgence au service de chirurgie plastique relevant de l'établissement hospitalo-universitaire 1er Novembre 1954 de l'Usto. Dépêchés sur les lieux dès qu'ils ont été alertés, les sapeurs- pompiers ont, de prime abord, investi les lieux avant de se mettre à l'oeuvre, empêchant la propagation des flammes vers les autres logements, avant de maîtriser ce brasier géant qui a fini par venir à bout de toute l'habitation. Aux fins de tirer au clair cette affaire, les services police ont, pour leur part, ouvert une première enquête. Toujours en fin de semaine, les sapeurs- pompiers sont intervenus dès avoir été alertés pour maîtriser un feu qui s'est déclaré à l'une des roues d'un train en partance de Sidi Bel Abbès à Saïda. Cet incident a été provoqué par le frottement du système de freinage de l'un des wagons avec les roues en acier de ce dernier, ce qui a fait jailli des étincelles qui ont fini par provoquer un incendie au lieudit Sidi Benyoub, localité rattachée à la wilaya de Sidi Bel Abbès. Les voyageurs ont dû quitter en catastrophe le train en question dès que ce dernier a été immobilisé. Ils ont été embarqués à bord de trois bus qui ont été mobilisés à cet effet. Intervenant sur les lieux, les sapeurs-pompiers ont procédé au refroidissement de la partie ayant pris feu, soit le système de freinage. Toujours dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, les sapeurs- pompiers de la localité de Boukhanifis sont intervenus pour apporter secours quatre membres d'une même famille incommodés par l'inhalation du monoxyde de carbone qui se dégageait du chauffe-eau de leur habitation, ces derniers sont âgés entre six et 65 ans. Dans la wilaya de Relizane, au moins six membres d'une même famille ont été victimes de l'explosion d'une bonbonne de gaz, survenue à leur logis sis dans la commune de Merdja Sidi Abed, près de la localité de Oued Rhiou. La cellule de communication de la Protection civile de Relizane fait état de «blessés, âgés de deux à 74 ans, souffrant des blessures et de contusions de différentes gravités relevées sur plusieurs parties des corps des victimes», soulignant qu'il s'agit principalement de «brûlures aux 1er et 2e degrés, qui ont été sauvés in extremis par les sapeurs-pompiers en opérant leur intervention de sauvetage dès qu'ils ont été dépêchés sur les lieux, soit la rue Larbi Tebessi dans la commune de Merdja Sidi Abed». «Les blessés ont été évacués au service des urgences de l'hôpital», a-t-on précisé. Le bilan de la P.C. de la semaine dernière fait état du «sauvetage de deux enfants âgés entre deux et 11 ans d'une chute libre et 12 autres de l'asphyxie, ces derniers ont été victimes de l'inhalation de la fumée d'un incendie qui s'est déclenché dans la cage à compteurs d'un immeuble situé dans la commune de Gdyel, à l'est d'Oran. Effectuant leur intervention, les sapeurs-pompiers ont évacué huit blessés au service des urgences médico-chirurgicales de l'hôpital Mohamed-Seghir- Nekkache d'El Mohgoun. Dépêchés sur les lieux, les enquêteurs ont, pour leur part, ouvert une information pour élucider cette affaire.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré