L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tizi Ouzou

Séminaire sur l’environnement

Le développement local durable est avant tout un engagement des acteurs publics et privés, des élus et des associations.

L'Assemblée populaire de la wilaya de Tizi Ouzou a organisé, ce week-end, un séminaire national sur le développement local et la responsabilité environnementale. Cette rencontre qui s'est tenue, mercredi et jeudi, au niveau de l'hémicycle Rabah Aïssat a été le fruit d'un partenariat avec l'association Edder. De nombreuses communications ont été présentées par des experts et des responsables du secteur de l'environnement. «La question du développement local et de la responsabilité environnementale constitue une problématique à laquelle s'est intéressée depuis toujours notre assemblée», a affirmé, le président de l'APW, Mohamed Klaleche qui intervenait à l'ouverture des travaux. Le même responsable n'a pas manqué, par ailleurs, de souligner l'importance, pour les élus, d'être éclairés par la société civile et les experts concernant les problématiques, les enjeux et les défis auxquels fait face notre pays, notre société, notre économie et notre environnement. Dans son intervention, Klalèche, n'a également pas omis de rappeler l'importance de l'initiative de l'APW de Tizi Ouzou de lancer le concours du village le plus propre, sous l'impulsion de son ancien président, feu Rabah Aïssat. «Le développement local doit se réaliser en s'appropriant les valeurs sociales, sociétales et environnementales. Le développement local durable est avant tout un engagement des acteurs publics et privés, des élus et des associations. C'est aussi l'oeuvre des citoyens et citoyennes qui défendent quotidiennement leur environnement et qui le préservent avec le sens élevé de la citoyenneté environnementale», expliquait-il avec un clin d'oeil pour le rôle prépondérant de la société qui détient, plus que les assemblées locales, de l'expérience via un apport de plusieurs siècles de tradition environnementale. Abordant les questions d'actualité relatives à l'environnement, le président de l'APW a estimé qu' «Aujourd'hui, la question du développement local et de l'environnement nécessitent plus que jamais un redoublement d'efforts citoyen et institutionnel, car les défis sont de plus en plus difficiles avec le changement climatique causé principalement par l'altération de l'environnement et le gaz à effet de serre.» Ce qui appelle justement un traitement urgent de toutes les problématiques encore en suspens dans la wilaya de Tizi Ouzou comme les décharges sauvages qui pullulent sur les routes, les projets de CET qui restent encore non réalisés. Cette problématique environnementale intimement liée à la santé publique reste encore sans solutions dans la wilaya de Tizi Ouzou où jonchent les décharges aux abords des routes et où ces dernières s'entassent jour après jour dans les quartiers et les villages. Cette situation, faut-il le souligner, dépasse de beaucoup, les moyens des collectivités locales car la wilaya de Tizi Ouzou souffre de l'indisponibilité de CET dont l'unique situé à Oued Fali est en saturation.
Le développement local durable, l'efficacité énergétique, pollution et santé publique, éducation et traditions écologiques ont donc été les principales communications ayant précédé le débat qui a sanctionné la première journée. Pour la seconde journée, les communicants ont eu à traiter de divers thématiques à l'instar de l'éco-industrie, de l'architecture et de l'urbanisme durable avec, enfin, un exemple d'éco-quartier, projet réalisé à Tizi Ouzou et qui a été présenté à l'issue du deuxième cycle de conférences. Le séminaire doit, faut-il le rappeler aux organisateurs, être sanctionné par une brochure comportant toutes les communications pour servir de référence aux assemblées élues. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours