L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les zones rurales à Tizi Ouzou

887 foyers raccordés au gaz

Cette opération lancée depuis le début de l’année 2021, a nécessité la réalisation de 134,164 km de réseau électrique.

Quelque 887 maisons viennent d'être raccordées au réseau électrique dans plusieurs communes de la wilaya de Tizi Ouzou. En plus d'être en majorité situées dans les zones d'ombre, ces dernières permettent aux jeunes de se stabiliser dans leurs villages en exerçant leurs activités de choix, d'autant plus que la Sonelgaz procède à l'électrification des constructions à usage agricole et industriel dans les zones rurales.
Selon un communiqué de la Société algérienne de distribution d'électricité, les opérations effectuées durant le premier semestre de l'année en cours s'inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre du programme de l'électrification rurale de la wilaya de Tizi Ouzou visant l'amélioration du cadre de vie des citoyens. Pour ce faire, la direction de distribution de l'électricité et du gaz de la wilaya de Tizi Ouzou, ajoute le communiqué, a procédé à la mise en service de 25 postes en énergie électrique, ce qui a permis de raccorder 887 foyers en électricité depuis le début de l'année en cours.
Cette opération, lancée depuis le début de l'année 2021, a nécessité la réalisation de 134,164 km de réseau électrique, ayant servi au raccordement de 887 familles au réseau d'alimentation en énergie électrique réparties sur plusieurs communes de la wilaya à savoir Souk Letnine, Frikat, Mizrana, Maâtkas, Idjeur, Timizart, Tizi Ghenif, Makouda, Bouzeguene, Mkira, Mechtras, Boudjima, Aït Yahia Moussa, Irdjen, Ouaguenoun, Illoula Oumalou, Aghribs, Tadmaït, Akerrou, Sidi Naâmane, Yakouren, Zekri, Assi Youcef, Mekla, Tigzirt, Souamaâ, Aït Khellili, Larbaâ Nath Irathen.
Ces efforts d'électrification ont déjà parle passé fait sortir des régions entières de l'enclavement et des difficultés à affronter lors des saisons dures. L'on se souvient en effet, des pénibles périodes hivernales où les chaînes formées pour des bonbonnes de gaz butane devenaient incessantes, tant les pénuries de ce produit rendaient la vie difficile aux populations locales et particulièrement à celles vivant sur les hauteurs fortement, enneigées. Certains citoyens gardent encore en mémoire la tempête de neige de 2011 qui avait duré plus d'un mois, interdisant notamment aux villages isolés d'accéder aux denrées alimentaires et au gaz butane.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours