L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Opération de reboisement à Tizi Ouzou

La pluie fausse les calculs

Lancée, au début du mois de novembre, l’opération a été toutefois ralentie par les conditions météorologiques défavorables.

Le hasard arrange bien les choses. Des pluies bénéfiques viennent à point nommé accompagner la campagne de replantation et de reboisement lancée par les pouvoirs publics, à travers les wilayas touchées par les derniers incendies des mois de juillet et août derniers. Des campagnes qui, selon les citoyens, doivent replacer le même couvert végétal et le même patrimoine arboricole, si ce n'est en mieux. Les experts s'accordent aussi sur le fait que ces campagnes nécessitent études et préparations, afin d'être menées dans les meilleures conditions et pour des résultats optimaux. Lancée, au début du mois de novembre, la campagne, dans la wilaya de Tizi Ouzou, a été toutefois ralentie par les conditions météorologiques défavorables.
Les pluies torrentielles, qui s'abattent encore, empêchent la plantation sur des reliefs escarpés et défavorables pour ces opérations en cette période bien déterminée. Ce qui n'empêche, toutefois, pas les experts de donner leurs avis pour enrichir en données et en conseils, cette action qui vise, en définitive, à remettre en l'état ce que la catastrophe a décimé, en l'espace de quelques jours.
Pour rappel, les populations de la wilaya ont vécu un été calamiteux. Les incendies ont causé des pertes humaines et d'énormes dégâts aux maisons, mais aussi au patrimoine végétal et arboricole. Tizi Ouzou a déploré des pertes de vies humaines qui s'élèvent à 100 personnes, dont 70 civiles et 30 militaires. Des chiffres qui témoignent de ces pertes colossales, estimées d'ailleurs par les services concernés à plus de 25 000 ha de couvert végétal et 8 800 ha d'arbres fruitiers réduits en cendres, alors que 100 880 sujets d'élevage ont été calcinés, selon les premières estimations.
À ces pertes, s'ajoutent la destruction par les feux de plus de 10 000 ruches, de 60 bâtiments d'élevage avicole et de 35 bâtiments d'élevage de grands ruminants (étables), selon une première estimation. Il ne s'agit là que d'estimations sommaires, établies par les subdivisions agricoles des localités ravagées par les feux, faisant état, principalement, des oliviers et de la perte de milliers d'arbres fruitiers. Pour ce faire, la wilaya a bénéficié pour rappel de 8 000 plants comme premier lot, en attendant d'autres qui arriveront durant la campagne.
Il convient de noter, qu'aujourd'hui, alors que la campagne de plantation se poursuit, dans des conditions météorologiques qui ont nécessité un arrêt périodique, qu'il est nécessaire de mettre à profit cette pause pour consulter les experts et les citoyens très expérimentés, afin de conduire cette opération vers l'objectif final dans les meilleures conditions.
Pour les citoyens, la plantation a été lancée un peu tôt, mais elle est tout de même bien accueillie. Les spécialistes affirment, en effet, que les plants semés ou plantés restent en hibernation, jusqu'au mois de janvier, février et mars, période propice pour la plantation et le greffage. Exposés aux aléas climatiques, dont le grand froid, ces derniers peuvent tout de même entamer leur cycle durant cette période.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours