L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ain El Türck-Oran

La traque aux stupéfiants se poursuit

La police a démantelé un réseau de trafic international de drogue et saisi 60 kg de résine de cannabis provenant du Maroc.

La guerre enclenchée contre les stupéfiants se poursuit. Ouverte sur plusieurs fronts, celle-ci est de plus en plus fructueuse. Le dernier front ouvert par les policiers de la sûreté de daïra d'Aïn El Türck a été sanctionné par l'arrestation de deux individus âgés de 20 et 35 ans, ces deux derniers «commercialisaient» leurs produits en milieu urbain. La même opération a abouti à la saisie d'une quantité de près de 1 000 comprimés psychotropes de différentes marques, allant de la Prégabaline du puissant dosage à l'Ecstasy, en plus de la saisie d'une somme de 20 000 dinars constitués des revenus dudit «commerce», le trafic des stupéfiants. Cette opération est, selon la cellule de communication de la sûreté de la wilaya d'Oran, le fruit de l'exploitation des renseignements glanés sur le terrain, avant que les policiers en question ne passent à l'action en mettant sous surveillance des mis en cause, celle-ci a été suivie par l'arrestation en flagrant délit des deux individus. Quelques jours auparavant, les policiers d'Oran ont, dans une autre opération qu'ils ont lancée, saisi près de 20 000 comprimés psychotropes et une quantité avoisinant 300 grammes de kif traité. Si les saisies sont de plus en plus conséquentes c'est que le trafic de drogue est tout aussi conséquent à telle enseigne qu'il s'est, dans plus d'une affaire traitée, entouré de ramifications internationales. Outre la saisie du kif traité, la cocaïne s'est entièrement greffée à ce «commerce» juteux à tel point que les policiers ont ouvert plusieurs fronts de bataille. Dans une affaire qu'ils ont réussie, les services de la Sûreté nationale ont procédé, récemment, à la saisie de 2,4 kg de cocaïne et de plus de 130 comprimés psychotropes, et au démantèlement d'un réseau criminel de l'émigration clandestine à Oran. «Dans le cadre de la lutte contre la criminalité, toute formes confondues, les services opérationnels de la police d'Oran ont, récemment, traité trois affaires distinctes dans leur territoire de compétence, lesquelles se sont soldées par la saisie de 2,4 kg de cocaïne, de plus de 130 comprimés psychotropes et d'une quantité importante de drogue dure de marque Ecstasy et l'arrestation de huit individus, dont quatre candidats à la traversée clandestine par mer», a-t-on précisé, soulignant que «les mis en cause ont été déférés par- devant les juridictions territorialement compétentes». Dans une autre opération qu'ils ont enclenchée auparavant, les services policiers d'Oran ont démantelé un réseau de trafic international de drogue et saisi une quantité de 60 kg de résine de cannabis provenant du Maroc. L'opération, menée par les éléments de la brigade de recherche et d'intervention d'Oran, a permis de démanteler le réseau de narcotrafiquants, «un des plus grands du Maroc qui active dans le trafic de résine de cannabis dans l'Ouest algérien et d'arrêter deux de ses membres», a-t-on indiqué. Un des mis en cause arrêté introduisait, d'une ville frontalière, une quantité de drogue à bord d'un véhicule pour conclure un marché avec le deuxième prévenu résidant à Oran qui ont été arrêtés tous les deux avec la saisie de 59,5 kg de résine de cannabis, de deux véhicules utilisés dans ce trafic et de quatre téléphones portables. Après l'achèvement de l'enquête, les deux mis en cause ont été déférés devant la justice qui les a placés en détention provisoire en attendant leur procès, pour les chefs d'inculpation liés au transport, chargement, stockage et livraison de drogue, blanchiment d'argent et trafic dangereux pour la santé et l'économie nationale. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours