L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tizi Ouzou

Les chantiers dans le viseur

La pénétrante et les barrages doivent être livrés dans les délais.

Les projets structurants en phase de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou sont dans le viseur des autorités locales à l'instar des services de la wilaya ainsi que de l'Assemblée populaire. Conduites par les premiers responsables, le wali Djilali Doumi et le président d'APW, Mohamed Klaleche, des visites sur les chantiers se sont intensifiés ces dernières semaines afin de donner le tempo au rythme jugé insuffisant. De la pénétrante qui est sous le viseur du wali aux travaux des barrages de Souk N Telta à Tademaït et Sidi Khelifa à Azeffoun, les responsables pressent les entreprises en charge des travaux pour accélérer la cadence afin de livrer les projets dans les délais impartis. Il faut dire que les retards sont, parfois, énormes mais les causes en sont tout autant et les solutions dépassent souvent les capacités et les prérogatives des responsables des entreprises. A Draâ El Mizan, sur le chantier de la pénétrante qui reliera la wilaya de Tizi-Ouzou à l'autoroute Est-Ouest, le wali. Djilali Doumi a mis l'accent sur la nécessité d'accélérer la cadence des chantiers pour parvenir à la livraison des projets dans les délais impartis. Au niveau du point PK 10 jusqu'au tunnel ouvrant vers la wilaya de Bouira, M. Doumi a insisté sur la nécessité de livrer les projets dans les délais, surtout après la levée des entraves qui ont engendré les retards. De son côté, le président de l'APW, Mohamed Klaleche a, lors de sa visite dans d'autres lieux, exprimé le même souci à savoir la livraison des projets dans les délais mais sur un autre chapitre, tout autant important, à savoir l'alimentation en eau potable des populations de la wilaya de Tizi Ouzou.
En effet, selon un communiqué de la cellule de communication de l'APW, les visites ont concerné les chantiers du barrage de Souk El Tenine dans la commune de Tademaït, au sud-ouest de la wilaya et le barrage de Sidi Khelifa dans la commune d'Aït Chaffa au nord-est. Au niveau du chantier du barrage de Souk El Tenine dont les travaux ont commencé en février 2010, M. Klaleche a écouté les explications des responsables du chantier qui est, selon eux, à un taux d'avancement de 80%. Ce barrage de 90 millions de mètres cubes avait, pour rappel, nécessité une enveloppe financière initiale de 11 milliards de dinars avant de voir celle-ci atteindre 30 milliards à cause de retards qui ont dépassé les 40 mois.
Il faut signaler que le cas de ce projet est unique car les oppositions ayant engendré ces retards ont duré plus de cinq décades sans solution. Les familles habitant sur les lieux s'opposaient à quitter le périmètres avant de se voir leurs indemnisés. Les temps ont passé et ces mêmes familles ont vu leurs enfants grandir et se sont mises à réclamer des indemnisations, c'est-dire, des logements pour leurs enfants qui sont, entre-temps, devenus des adultes à même de fonder des foyers. Ce qui a fait que le coût des indemnisations dépasse le coût du projet en sot à cause du temps pris avant de trouver un terrain d'entente avec les familles en question.
Avant-hier, le même responsable était sur les chantiers du barrage de Sidi Khelifa qui devrait être livré en 2025 et à Iflissen avec les travaux de la station de dessalement des eaux de mer de Tamda Ouguemoun. D'une capacité de production de 60.000 m3/Jour, les aménagements sont déjà entamés et les travaux de réalisation des ouvrages et d'installation des équipements devront intervenir au 2e semestre 2024. Le barrage de Sidi Khelifa d'une capacité totale de 35 millions de m3, avec un impact d'alimentation de 286 villages (163 000 habitants) sera livré, quant à lui en 2025.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours