L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

FAF: succession de Belmadi

Sadi tranchera sous peu

Le président de la FAF devrait siéger avec les membres de la commission technique et dévoiler l'identité du futur sélectionneur.

Le successeur de Djamel Belmadi ne devrait pas tarder à être connu, nous apprend une source très au fait de ce dossier.
Les prétendants se bousculent et l’annonce faite, il y a quelques jours, sur ce journal à propos de pas moins de 20 CV déposés par des entraîneurs à même de prendre en main la sélection nationale algérienne, a été confirmée par l’un des membres de la commission désignée par le président de la Fédération algérienne de football, Walid Sadi, pour dégager une short- list.
En effet, Mohamed Maouche a déclaré à la presse que ses camarades au sein de la commission et lui travaillent actuellement sur une liste de 11 entraîneurs pour dégager le sélectionneur le plus apte à diriger les Verts, lors des prochaines échéances importantes qui attendent les Fennecs avec, notamment les deux prochains matchs des éliminatoires (CM 2026), prévus en juin contre l’Ouganda et la Guinée.
Si pour l’heure, aucun nom n’a filtré de manière officielle, les spéculations vont bon train à propos du prochain coach de l’EN. C’est ainsi qu’on nous annonce, le Portugais José Peseiro (ex-entraîneur du Nigeria) et Carlos Queiroz comme les plus indiqués pour succéder à Belmadi.

La langue, un facteur de choix déterminant
Dans leur choix du futur coach, les membres de la commission technique, désignée pour dégager une short-list d’entraîneurs capables de mener le bateau des Verts à bon port, plusieurs critères seront pris
en considération. Seulement, l’aspect le plus important, serait, selon notre source, la langue.
En effet, dans le but de faciliter le contact et passer le message de manière plus fluide et directe, le futur entraîneur de l’Équipe nationale doit avoir une bonne maîtrise de la langue française, une connaissance du football africain et de la mentalité des joueurs à caractère méditerranéen.
À l’heure où nous mettons sous presse, le président Walid Sadi était attendu de son retour d’Abidjan pour siéger avec les membres de la commission technique, afin d’étudier les choix des noms de sélectionneurs dégagés et trancher sous peu sur l’identité du futur coach.

L’option Halilhodzic s’éloigne
Annoncé comme le plus à même de succéder au coach partant Djamel Belmadi, l’entraîneur Vahid Halilhdozic, semble s’éloigner de la barre technique de l’Équipe nationale. Contacté par plusieurs équipes en Afrique et en Asie, le technicien bosnien, n’a pas encore rendu sa réponse. Sauf rebondissement de dernière minute, sa piste aurait été écartée même si on ne peut annoncer cela avec certitude.
L’ancien driver des Verts qui avait réalisé la première qualification de l’Algérie au second tour d’un Mondial au Brésil en 2014, serait, selon quelques indiscrétions, plutôt favorable à vivre une autre expérience avec une autre sélection.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré